a) Sa vie

06-simone-veil.jpg
Simone Veil - 13 juillet 1927
Simone Veil est née le 13 juillet 1927 à Nice au sein d’une famille juive peu fortunée, sous le nom de Simone Jacob. Son père, André Jacob ayant pour profession architecte et sa mère Yvonne Steinmetz ont également trois autres enfants appelés Milou, Jean et Denise dont Simone est la benjamine. Simone Veil et ses frères et sœurs, pour raisons de sécurité suite à la déclaration de la guerre en France, séjournent près de Carcassonne en compagnie de leur oncle. De retour à Nice, les lois contre les juifs deviennent de plus en plus conséquentes, Simone se fait appeler Jacquier afin de cacher son identité religieuse. Le 30 mars 1944 la jeune bachelière de seize ans se fait arrêter dans les rues de Nice lors d’un contrôle par deux SS. Seulement quelques heures après le reste de sa famille se fait arrêter à son tour par la Gestapo. Simone Veil, sa mère et sa sœur Madeleine (Milou) sont envoyées à Drancy, puis à Auschwitz-Birkenau (grand centre de concentration et d’extermination situé en Pologne) quelques mois plus tard. Son père et son frère Jean, eux, sont déportés en Lituanie dans un camp de travail ; elle ne saura jamais ce qu’il leur ait arrivé par la suite. Quant à sa sœur Denise, ayant intégré un réseau de résistants à Lyon, elle, se fera arrêter puis déporter à ses dix neuf ans à Ravensbrück dont elle reviendra saine et sauve.

Sa mère meurt du typhus seulement un mois avant la libération des camps par les Alliés, seules Simone et ses deux sœurs reviendront donc miraculées des camps le 15 avril 1945. Un nouveau départ peut donc commencer pour ces trois rescapées, elles sont d’abord hébergées à Paris chez leur tante Suzanne.

Simone s’inscrit en faculté de droit en septembre et à l’Institut d’études politiques (l’IEP), lieu originaire de sa rencontre avec son futur mari, Antoine Veil avec lequel elle aura trois fils (Jean, Nicolas et Pierre-François). Ils se marient le 26 octobre 1946. Les jeunes mariés déménagent en Allemagne à Wiesbaden pour des raisons de travail d’Antoine. A l’âge de vingt neuf ans Simone est licenciée en droit et diplômée de l’IEP et est reçue à l’examen du Barreau qu’elle a passé dans le but d’entreprendre une carrière d’avocat. Mais celle-ci y renonce finalement et décide d’entrer dans la magistrature en 1957. Suite à cela, Simone Veil entreprend une brillante carrière politique : elle sera aussi nommée ministre de la Santé puis elle sera élue présidente du Parlement Européen ; pour ensuite être nommée ministre d’Etat, ministre des Affaires Sociales, de la Santé et de la ville ; elle est aussi nommée membre du Conseil Constitutionnel jusqu’en 2007.
×